LES ENQUÊTES EN COURS
Actuellement, aucune nouvelle enquête n'est en cours.
Naturellement il y a toujours les anciennes enquêtes qui ne sont pas résolues et où l'une ou l'autre information peuvent relancer les recherches.
Les dernières signalisations ont pu être résolues rapidement, lanternes thaïlandaises. On nous signale souvent ces points lumineux, orangés, parfois en groupes de trois ou de quatre, s'éteignant ou disparaissant subitement après 5 à 10 minutes.  
A chaque fois qu'un cas de ce type se présente, principalement le vendredi soir ou le samedi soir, nous recherchons sur cette hypothèse, qui dans la majotité des cas se révèle être le cas. L'origine sont les Mariages en priorité, les anniversaires, les fêtes de quartier ou de village.
Ancien cas :
Le témoignage :
Cette photo a été prise avec un appareil numérique, à Strasbourg, je ne me souviens plus de la date exacte, dans la partie inferieure droite on remarque un point noir .En zoomant j'ai pu remarquer qu'il y avait un objet dans le ciel, de la forme d'un champignon légèrement incliné et de couleur aluminium. Je n'ai remarqué la présence de cet objet que lorsque j'ai visionné les clichés à l'écran. J'ai tout de suite pensé à un ballon, mais incliné de cette façon et surtout de cette couleur je n'en ai jamais vu. J'ai également pensé à un élément parasite sur l'objectif, mais cette hypothèse est également à écarter car étant extrêmement soigneux, je nettoyais très régulièrement l'optique. 
Il est difficile de vérifier certaines possibilités quand on ne connait pas le date et l'heure de l'observation ou de la photo.
Deux hypothèses sont possibles, un ballon hélium pour enfant, ou un drone. en effet depuis de nombreuses années, un drone filme la cathédrale dans tous les sens. Cette année (2015) un logiciel est sortie pour visiter la cathédrale en 3D (non commercialisé).

Cliquer pour agrandir
Strasbourg le 21 août 2002 à 21h30
En date du 21 août 2002 à 21 h 30, de nombreux témoins ont observé un phénomène au-dessus de la région strasbourgeoise. L'observation concernait trois lumières placées en triangle, qui se déplaçaient comme si elles étaient rattachées l'une à l'autre par une structure. Pour la majeure partie des témoins, cette structure n'était pas visible. Du moins, ils ne pouvaient la distinguer clairement. Des témoins ont pu observer une forme, principalement ceux qui regardaient vers le Sud-est, direction dans laquelle se trouvait la lune. 
Tous les témoins survolés ont été alertés par un fort bruit, très grave (amplificateur avec le doigt sur l'entrée micro). Information troublante venant de plusieurs personnes se trouvant à 200 ou 300 m d'un côté ou de l'autre de la trajectoire : le phénomène était silencieux. Pourtant, nos recherches confirment que c'était le même phénomène. 
Cliquer pour agrandir
Reproduction sur photo par un des témoins
Tous les témoins ayant entendu le bruit le décrivent d'une manière identique : ils excluent des hélicoptères. Aucun témoin n'a perçu le bruit caractéristique des pales. Ils excluent aussi celui d'un réacteur. 
En ce qui concerne la trajectoire, le phénomène est apparu au niveau de Strasbourg Ouest (Hautepierre, derrière le CHU), se dirigeant vers l'est ; pas comme les avions, qui vont en direction du sud, vers l'aéroport d'Entzheim. Sur la trajectoire, un autre témoin le signale au-dessus de la rue des Francs-Bourgeois, de l'église Saint-Thomas. Puis ce sont des témoins au Neudorf, la Meinau, ainsi qu'Illkirch Graffenstaden. Le phénomène est ensuite passé à la verticale de Geispolsheim, puis d'Erstein, où il a disparu au sud-ouest. 
L'altitude du phénomène était très basse, d'après certains témoins : environ deux fois la hauteur des arbres. Ses dimensions étaient très grandes : les témoins indiquent une envergure apparente de 13 cm à bout de bras. Des témoins directement survolés indiquent 50 cm à bout de bras ! (environ 110m d'envergure)
Une enquête a été entreprise, sur un phénomène signalé par un couple de strasbourgeois. Ces deux personnes, alertées par un bruit important, dans les basses fréquences, ont vu passer au-dessus de leur tête trois points lumineux rouges. M. X a eu l'impression de percevoir une forme triangulaire, mais on ne peut pas confirmer son impression. Un point important est que ce phénomène est passé au-dessus du centre ville de Strasbourg, place Kléber, dont le survol de la ville est interdit. 
Après la rencontre avec ces témoins, certainement dignes de foi, nous étions étonnés qu'un tel phénomène n'ait pas été vu par plus de monde, à cause du gros bruit et de la taille. Plus étonnant encore : dans le secteur survolé, la municipalité de Strasbourg organisait de nombreuses manifestations estivales. Alors pourquoi seulement deux témoins ? 
  Un appel à témoins a été fait dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, plus d'une cinquantaine d'appels et parmis ceci, une trentaine de témoins concernant avec certitude ce phénomène.
 Aucune odeur n'a été perçue, même par les témoins survolés à la verticale. Aucune perturbation n'a été constatée sur les appareils électriques, moteurs, téléviseurs ou postes de radio. 
Des témoins, qui se trouvaient en voiture sur l'autoroute ou la voie rapide, ont estimé la vitesse du phénomène entre 110 et 150 km/h. 
A ce jour aucune explication n'a pu être apportée au phénomène. Aucune réponse des autorités militaires et le l'aéroport de Strasbourg Entzheim. Une seule hypothèse possible, un avion prototype. D'après une personne connaissant bien le domaine aéronautique, ce phénomène pourrait correspondre à un avion de type TR3B (américain).
BETSCHDORF (67) le 15 mars 2005
Le 15 mars 2005, vers 4h45 partant de chez lui pour ce rendre au travail, une personne observe un phénomène insolite à Betschdorf (67). 
Le témoin a observé en premier lieu une boule orangée qui semblait stationnaire dans le ciel. Après une vingtaine de secondes il a vu que le phénomène se rapprochait du fait que sa trajectoire était avec un léger angle par rapport à lui. Il a vu passer le phénomène à une cinquantaine de mètre de lui. C’est à ce moment que le témoin a vu que ce n’était pas une simple boule, mais que le phénomène avait une forme assez singulière (voir dessin témoin) de couleur orangé, lumineux mais non aveuglant. A l’arrière du phénomène un dessin représentant des dessin, fait de traits très fins, « comme dessinés à l’encre de chine ». L’ensemble du phénomène était lumineux, même les genres d’antennes au bas du phénomène. Des ombres plus foncées se déplaçaient sur l’ensemble de la structure, mais le témoin ne peut pas dire s’ils allaient jusqu’aux dessins à l’arrière du phénomène. Le témoin n’a perçu aucun bruit. 
Dans la première partie, en forme de boule lumineuse, le témoin a observé le phénomène pendant environ 20s, dans la deuxième partie, au moment où il a vu que ce n’était pas une simple boule lumineuse, et jusqu’à sa disparition derrière le petit bois, la durée a été de 15 à 20 s. 
Au plus près, le témoin donne les dimensions apparentes suivantes : 
- longueur du phénomène : 13 cm 
- hauteur totale du phénomène : 4 à 5 cm 
- hauteur du fuselage : 2,5 cm 
Cliquer pour agrandir
A ce jour aucune explication n'a pu être donnée à cette observation. D'après la trajectoire, le phénomène devait passer devant la base de Drachenbronn, radar militaire pour le nord-est de la France. D'après une rumeur, la base aurait eu une panne de courant, mais aucune certitude de ce fait, ni de certitude avec la date de l'observation.
STRASBOURG (67) le 14 octobre 2014
Entre 10h05 et 10h15, Mardi 14 Octobre 2014, sans un ciel bleu pur, un cercle parfait apparaît très haut puis un autre en dessous et puis un autre à l’opposé presque en même temps, pour former une équerre ou bien un triangle rectangle. Les trois points avancent très lentement comme des particules en suspension dans de l’ huile. Ils sont « en formation « et ne se séparent jamais. Aucun bruit, aucun sillage aucune trainée derrière. Les points très lumineux semblent vi-rer du blanc au noir, ou disparaître dans le fond bleu du ciel, pour revenir au premier plan et redonner à l’équerre toute sa forme. Elle est suivie d’une autre série formant aussi une nouvelle équerre et puis par deux autres sphères blanches très lumineuses qui terminent la course. Ils se dirigent vers un point semblant situer très haut au dessus du Parlement Européen pour se dissoudre dans le bleu du ciel. On peut remarquer la progression grâce aux repères des toitures.
A ce jour aucune explication n'a pu être donnée à cette observation.